Avant-Garde et Arrière-Garde

Peut-on ne pas être contemporain de son époque ?

Peut-on détester son époque au point de lui tourner le dos ?

Entre ceux qui se projettent vers l’avenir et ceux qui expriment la nostalgie d’un passé révolu, la rupture est assurément profonde – mais le refus de la modernité peut-il être une forme de modernité ?

En m’appuyant sur les regards novateurs portés par Antoine Compagnon, William Marx, Jean Clair et Béatrice Joyeux-Prunel sur ces questions, je propose d’analyser les stratégies et les esthétiques des mouvements d’avant-garde et d’arrière-garde du XIXe siècle au début du XXe siècle.

Laura Gutman

ARBIS

COURS EN LIGNE

Inscriptions : Ilmonet

mardi : 17h – 18h30 EEST
du 8 septembre au 20 octobre 2020
7 séances, 24

https://ilmonet.fi/course/A200864

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.